Say something de Jennifer Brown







  • Broché
  • Editeur : Albin Michel Jeunesse (3 janvier 2018)
  • Collection : A.M.ROMANS ADOS













♦ Résumé ♦


     David Judy sait ce que c'est que le harcèlement. Depuis longtemps. Avec un nom féminin, une voix douce et une apparence timide, il est la proie idéale pour les caïds du lycée. Heureusement, il a une amie, Valérie. Grâce à elle, il fait la connaissance de Nick, et a – enfin- l'impression d'être à sa place. Alors qu'il soupçonne Nick de préparer sa vengeance contre ceux qui les ont fait souffrir, David n'ose rien dire. Crainte de rompre cet équilibre enfin trouvé, ou habitude de taire ses doutes et ses peurs ? Quand il trouve enfin la force de parler, il est trop tard...




♦ Avis ♦

     Say Something de Jennifer Brown est en quelque sorte une suite du roman Hate List que j'avais beaucoup aimé.

     On se retrouve ici en compagnie de David Judy de retour en cours après les vacances d'été mais surtout après la tuerie commise par Nick au lycée quelques mois auparavant. Les chapitres vont alterner entre l'avant et l'après tuerie. 

     La période terminale, propose de découvrir comment David vit le retour en cours et tente de surmonter le choc des événements passés mais David essaye également de vaincre sa culpabilité vis à vis de ce qu'il s'est passé car dans les parties concernant  la période scolaire en classe de première, David se rapproche de Nick et petit à petit, celui ci va voir son ami changer, devenir dur, allant même jusqu'à tomber sur une liste particulière. Une liste comportant des prénoms et des annotations. David se rend vie compte que cette liste n'est autre qu'une liste de la haine. David va même y ajouter le prénom de la personne qui passe son temps à l’humilier.


"Je suppose que les gens peuvent changer s'ils font beaucoup d'efforts. Mais la plus part ne veulent pas s'en donner la peine. Ils aiment mieux garder leurs défauts qu'ils connaissent bien, plutôt que de les remplacer par des qualités nouvelles pour eux. Changer c'est du boulot. Il suffit de demander à un fumeur."

     Au cours du roman, Jennifer Brown nous livre un récit fort dans lequel on découvre comment Nick en est arrivé à faire ce carnage. De l'autre côté, l'autrice nous montre un personnage mal dans sa peau et dans sa tête car il est plein de culpabilité. Il s'en veut de n'avoir rien dit. De n'avoir rien fait, où pas assez tôt. Il a vu les choses sans vraiment penser que cela puisse être possible. David est un personnage qui vit avec ce secret depuis trop longtemps. Il va tenter de tout révéler à ses parents ou encore Valérie, petite amie de Nick, mais cela sera compliqué à dévoiler.

     En soi, ce roman n'apporte pas grand chose à l'histoire principale du roman Hate List, si ce n'est aborder des thèmes comme la culpabilité ou encore les humiliations que certains élèves reçoivent quotidiennement. Et de ce côté là, c'est dingue de voir comment des élèves ayant assistés à une tuerie puisse ne pas évoluer et continuer malgré tout d'humilier les élèves les plus faibles. Je pense que tous les lecteurs vont se reconnaître dans se roman car nous sommes tous passés par la case collège et lycée et il y a toujours un crétin, pour rester poli, qui passe son temps à emmerder les autres afin de faire rire les 2-3 filles et sa bande d'amis qui seront là à rire de ses conneries. Le roman est une fiction mais la réalité dépeinte dans se roman est troublante.

     Pour finir, j'ai passé un bon moment de lecture et je remercie Babelio et Albin Michel pour l'envoi de ce bouquin.  Le roman se lit très vite d'une part car il est petit, intéressant et d'autre part car la police d'écriture est grande et les chapitres courts. Si vous souhaitez lire ce roman, il faut selon moi, d'abord lire HATE LIST. 



 






tous les livres sur Babelio.com

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes voisins les Goolz : Sale nuit pour les terreurs de Gary Ghislain

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight

Après nous T1 Au commencement de Myra Eljundir