vendredi 17 novembre 2017

Désolée, je suis attendue de Agnès Martin-Lugand






  • Poche: 416 pages
  • Editeur : Pocket (6 avril 2017)
  • Collection : BEST











♦ Résumé ♦


     Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l'adrénaline est son seul moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s'inquiètent de son attitude. Peu importe les reproches, elle a simplement fait un choix, animée d'une farouche volonté de réussir. 
Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé... 



♦ Avis ♦


     Après avoir adoré ' Les gens heureux ...' et sa suite, je me suis donc lancé dans un nouveau roman de Agnès Martin-Lugand. Cette nouvelle immersion dans l'univers de celle ci fut quelque peu différente.

     Autant j'avais été happé par l'histoire de Diane, autant ici, les débuts ont étés difficiles avec Yaël. Le premier chapitre nous présente une jeune femme pleine de vie avec sa bande d'amis quand le second chapitre se déroule déroule 10 après avec une nouvelle Yaël, plus mûre, qui semble avoir bien changée et avoir oubliée l'insouciance du passé.

'Je ne me suis jamais mêlé de la vie privée de qui que ce soit ici, mais il s’est passé quelque chose dans ta vie, qui t’a fait du bien, qui t’a rendue meilleure et, du jour au lendemain, tu as perdu ta flamme.'

     Et plus l'histoire avance et plus on se rend compte que la jeune femme est bien différente. Elle n'a qu'une seule chose en tête, le boulot, le boulot et le boulot. Toute sa vie ne tourne qu'autour de boulot. On zappe les amis, la famille, les sorties... Un seul objectif : réussir le mieux possible, sa carrière et grimper les échelons . 

     Outre le boulot, un événement va bouleverser sa vie et à partir de là, on commence à sentir quelques défaillances, des remises en questions et une autre facette, bien plus appréciable, semble se dévoiler. 

'Une page de ma vie se tournait. Il était lui, j'étais moi, nous aurions pu être nous, mais c'était fini. J'etais vidée, brisée, déchirée de part en part.'

     On pourrait donc diviser le roman en deux parties. Un début mitigé avec une héroïne limite détestable quand la seconde partie prend une direction plus positive avec une Yaël qui se transforme à en devenir agréable.

     Ici aussi, la plume agréable et fluide de l'autrice joue beaucoup car, malgré ce début poussif, elle arrive tout de même à nous tenir en haleine et apporte en temps voulu les réponses qui nous permettent de mieux comprendre le comportement de notre personnage. Le seul point dérangeant selon moi, sont les chapitres à rallonges. Je suis plus un adepte des chapitres courts qui donnent cette impression d'avancer rapidement dans l'histoire.

'Peu importe,finalement que j'obtienne ce que j'attends de la vie ou non. Le principal,c'est que je garde ma ligne de conduite, toujours droit dans mes bottes.'

     Pour terminer, Agnès Martin-Lugand a réussie à m'emporter dans l'histoire de Yaël et ses amis. Une aventure émotionnelle sur tous les plans avec des personnages attachants à l'amitié fusionnelle . J'ai trouvé la fin très jolie, pleine d'amour et de poésie. N'hésitez pas et lisez le . 








mardi 7 novembre 2017

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight







  • Broché: 384 pages
  • Editeur : R-jeunes adultes (20 octobre 2016)
  • Collection : R












♦ Résumé ♦


     Tout commence par un texto : Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire à son amie... Qu'est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde ?





♦ Avis ♦


     Avant toutes choses, je tiens à remercier la Collection R pour l'envoi de ce roman sans qui je ne me serais pas plongé dans cette lecture et cela aurait été fort dommage car ce thriller est vraiment bon.

'L'angoisse fonctionne comme ça. Elle fait diversion. Je n'ai aucune prise sur les choses importantes, alors je me concentre sur les petites.'

     J'ai adoré ce premier tome d'outliers. Dès les premières pages, Kimberly McCreight nous happent dans les mailles de son filet et nous embarquent dans une histoire très prenante et pleines de mystères. L'autrice créer une atmosphère sombre et inquiétante autour de ses personnages, qui vont devoir se serrer les coudes s'ils veulent obtenir des informations concernant la disparition de Cassie, et ils ne sont pas au bout de leurs surprises...

     L'intrigue est menée de la meilleure des façons. Les personnages sont perdus et nous le sommes aussi. Beaucoup de questions se posent concernant la 'disparition' de Cassie et l'autrice, petit à petit, apportent des réponses sans oublier de toujours ponctuer celles ci, de retournements de situations, qui remettent en questions ce que l'on pensait savoir.

'Mais parfois le problème, ce n'est pas ce qu'on croit mais comment on y croit.'

     Pendant leur recherches, Cassie et Jasper, petit ami de Cassie, vont faire des rencontres quelques peu angoissantes. Le bouquin nous indique de suivre notre instinct. Pour le coup,le miens était bien meilleur que le leur. Tout semble trop 'facile' mais malgré cela, nos deux comparses tombent dans le panneau.

     En parlant de rencontres, nos personnages vont en rencontrer plutôt pas mal et il est vraiment très difficile de leur faire confiance. Même les plus insoupçonnables.  Il est délicat de savoir le vrai du faux et l'autrice prend un malin plaisir a jouer avec nos nerfs.

'Tu es trop sensible, qu'ils disent. Trop anxieuse. Tu accordes trop d'importance aux choses qui n'en ont pas.'

     Pour terminer, ce premier tome tient la route du début à la fin avec cette intrigue aussi complexe qu'addictive.  Les personnages sont attachants, courageux et les révélations les concernant ne manquent pas. Kimberly McCreight nous manipule et nous fait penser exactement ce qu'elle veut que l'on pense, jusqu'à cette fin, qui nous laisse avec l'envie d'avoir le tome 2 sous la main et de s'y mettre immédiatement. Les secrets ne semblent pas tous être révélés !

     



     





lundi 30 octobre 2017

Territoires de Olivier Norek







  • Poche: 384 pages
  • Editeur : Pocket (8 octobre 2015)
  • Collection : THRILLER














♦ Résumé ♦


     Les exécutions sommaires de trois jeunes caïds de Malceny, "plaque tournante de la came pour l'Île-de-France", mettent la SDPJ sur les dents. Mais le capitaine Coste n'a pas peur de mettre le feu aux poudres...
À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s'implante comme un virus dans cette ville laissée à l'abandon, qui n'attend qu'un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s'adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d'inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l'État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville.
La dernière affaire du capitaine Coste ? Elle se passe en enfer... 




♦ Avis ♦

     De retour avec Olivier Norek et son roman 'Territoires'. J'avais beaucoup aimé son précèdent livre 'Code 93' alors quand je suis tombé sur celui ci pour à peine 1 euro, je n'ai pas hésité.


'Vous savez, j'ai toujours classé les infractions en deux mobiles. L'argent et le sexe. Vous m'avez ouvert l'esprit. Il n'y a jamais qu'un seul mobile, celui du pouvoir.'


     J'ai passé un bon moment de lecture avec 'Territoires' sans que cela soit une dinguerie non plus. Le côté agréable du roman est que l'auteur connait ( forcement ) très bien son sujet. 

J'ai eu l'impression de lire ou même de voir ce genre d'histoire des dizaines de fois. En le lisant, j'avais le sentiment de regarder un reportage sur les cités du 93 diffusé sur W9. Je ne l'ai pas trouvé prenant ni original bien que réaliste. C'était limite trop cliché mais malgré ça, le tout reste crédible. L'intrigue est plutôt bien travaillée et bien menée. Coupée en trois parties, l'histoire se lit facilement et le final est assez prévisible malheureusement. Malgré cela, mon petit plaisir n'a pas été gâché. En revanche, je ne qualifierais pas ce roman de thriller. Polar oui, mais ça s'arrête là. Il manque d'un petit quelque chose qui aurait pu rendre ce roman bien meilleur.


'C'est le drame de nos vies, on consacre nos journées et nos nuits à aider de parfaits étrangers sans etre capables de faire attention à ceux qui nous sont proches.'

     Pour terminer, Territoires est un policier qui se lit rapidement malgré un manque de rythme et de suspens. Les chapitres sont courts se qui donne une impression d'avancer très vite dans l'histoire, somme toute banale. Lire Olivier Norek juste après un Karine Giebel, c'est plutôt fade en comparaison. A lire tout de même pour tout fan du genre mais n'en faite pas une priorité. En revanche, je lirai  les prochains romans de Olivier Norek bien évidemment.



     

mercredi 25 octobre 2017

Barbe Bleue de Amélie Nothomb







  • Broché: 180 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (22 août 2012)
  • Collection : LITT.GENERALE










      ♦ Résumé ♦            




« La colocataire est la femme idéale. »
Amélie Nothomb





♦ Avis ♦



     De retour avec un roman de celle que l'on ne présente plus, Amélie Nothomb. Ma première immersion dans l'univers de celle ci ne m'avait pas plus convaincu que cela. Ici, ma lecture fut mitigée.



'Le monde extérieur me choque par sa vulgarité et son ennui.'

     Barbe bleue est une réécriture de compte. Aucun soucis avec ça car je ne connais pas l'originale donc aucun éléments de comparaisons ou autres. 

     Dans ce roman, nous suivons Saturnine, qui va se retrouver, après avoir été sélectionnée parmi plusieurs femmes, à vivre en colocation avec un homme mystérieux. Je vous laisse découvrir en quoi et pourquoi son hôte, Don Elmirio, est pleins de mystères. Saturnine découvrira également pourquoi elle a été choisie, elle, plus qu'une autre.



'- Je demeurerai une étrangère pour vous.

- Tant mieux. Ainsi, je vous inventerai'



     Ce que je n'est pas forcément aimé dans ce roman n'est pas l'histoire en elle même, qui pour le coup, m'a plutôt plu. Le point auquel je n'adhère pas, est sa plume. Je trouve l'écriture trop pompeuse. Je me sens en total décalage. Pas que cela soit désagréable ce langage soutenu mais je ne m'y retrouve pas. Je ne sais pas si je vais tenter de nouveau avec cette autrice malgré que certaines personnes m'aient conseillée certains autres de ses romans. 

     L'histoire de Barbe Bleue aura tout de même réussit à me faire passer un bon moment. L'intrigue est intéressante et les mystères qui entourent Don Elmirio nous poussent à continuer le roman. Il y a la dose de suspens qu'il faut et Amélie Nothomb arrive à créer un univers intriguant.




'Ce type se nourrit de l’angoisse des autres, et des femmes en particuliers. Je veux lui montrer qu’il ne m’impressionne pas.'

     
     Pour terminer, ce roman, malgré un style qui ne me plaît pas, reste intéressant dans sa globalité. De l'amour, du mystère, un personnage très intriguant et vous obtenez une histoire qui se lit rapidement avec une fin qui m'a particulièrement plu. Je l'ai trouvée très poétique.







dimanche 22 octobre 2017

TAG PKJ - Les livres préférés




     Hello ! Je reviens aujourd'hui avec un tag pkj qui sont toujours intéressant à faire; Il s'agit pour celui ci d'un tag sur les livres préférés .



1) Quel est votre livre one-shot préféré (livre en un seul volume qui n'a pas de suite)?
     Il y en a plusieurs mais je vais partir sur 'Into The Wild' de Jon Krakauer.  J'ai lu et vu le film dans la foulée et cette histoire n'arrive pas à quitter ma tête.

2) Quelle est votre série préférée? (Si vous répondez Harry Potter, citez également votre 2e série livresque préférée.)
     Harry Potter of course. 
Et presque au même niveau, la série AUTRE MONDE de Maxime Chattam se doit d'être lue.

3) Quel est votre auteur préféré?
     Maxime Chattam justement. J'aime sa façon d'écrire. Ses romans sont toujours très profonds et poussent à la réflexion.

4) Quelle est votre meilleure lecture de l'année en cours?
     'Le gang des rêves' de Luca Di Fulvio. Une grosse brique qui se lit trèèèès vite. Un vrai page turner.

5) Citez un livre dont vous n'attendiez pas grand chose et qui est finalement devenu l'un de vos livres préférés.
     Clairement, 'En attendant Bojangles' de Olivier Bourdeaut. Je l'avais déjà repéré depuis un certains temps sans oser le lire jusqu'à ce que l'avis de différentes personnes me poussent à le lire et j'ai adoré. 

6) Quel est votre PKJ préféré?
     Jusqu'ici, c'est 'Aristote et Dante'. Superbe histoire sur l'amour, l'amitié et l'acceptation de soi.

7) Quel livre conseillez-vous souvent autour de vous?
     Je conseille très souvent 'La mécanique du cœur' de Mathias Malzieu. L'histoire, menée par une écriture poétique vous emportera dans un univers merveilleux.

8) Quel était votre livre préféré lorsque vous étiez enfant?
     Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban de J. K. Rowling. J'ai commencé à lire avec cette saga.

9) Citez un de vos livres préférés dans un genre que, normalement, vous aimez moins.
     'L'étranger' de Alber Camus. Je ne suis pas fan, de base, des romans dit classiques, mais celui ci, j'ai adoré.

10) Citez un de vos livres préférés que peu de gens connaissent. 
     Je vais aller sur 'La tentation d'être heureux' de Lorenzo Marone aux éditions BELFOND. D'ailleurs, n'hésitez pas à jeter un œil au résumé =) Une histoire touchante avec un personnage ultra attachant.


     That's all !! J'ai beaucoup aimé faire ce tag et si vous aussi, vous aimez les tag, celui ci est fiat pour vous .



mercredi 18 octobre 2017

Playlist #2




     Hello !! Il est temps de faire un point sur les titres que j'écoute en ce moment. Je précise qu'un artiste sort du lot. J'écoute son album en boucle et vous devriez en faire de même. Il s'agit de l'excellent KHALID .




Khalid - American Teen





Khalid - Young Dumb & Broke





Jake Bugg - Waiting ft. Noah Cyrus





ZAYN - Dusk Till Dawn ft. Sia





Dua Lipa - New Rules





Taylor Swift - Look What You Made Me Do





Bigflo & Oli - Dommage





GAËL FAYE - TÔT LE MATIN





     Et voilà celles qui tournent beaucoup beaucoup en ce moment. Comme d'habitude, c'est plutôt éclectique ^^



 

dimanche 15 octobre 2017

De force de Karine Giebel








  • Poche: 576 pages
  • Editeur : Pocket (14 septembre 2017)
  • Collection : POLICIER














♦ Résumé ♦


     Maud Reynier, fille unique d'un chirurgien réputé, est sauvagement attaquée et secourue de justesse par un joggeur. Mais son agresseur n'a qu'une obsession : finir le travail... tandis que le professeur Reynier, défiant la raison, s'obstine à ne pas vouloir prévenir la police. La villa du célèbre médecin, où Maud est enfermée avec ses proches, devient le décor d'un huis clos inquiétant, et les secrets grondent en sourdine.




♦ Avis ♦


     C'est avec un grand plaisir que je retourne dans l'univers de Karine Giebel. Ce n'est plus une surprise pour personne ! J'aime cette autrice.  Je passe toujours d'excellents moments de lectures en sa compagnie et celle de ses personnages.

     Je sais que Karine Giebel ne fait pas l’unanimité mais avec moi, cela fonctionne toujours. Je la trouve excellente dans son domaine.



'Pour construire quelque chose, il faut des fondations solides. Des racines saines.
Les miennes étaient pourries.
L'arbre en apparence si résistant s'est couché au sol.
Emportant tout dans sa chute...'



    Pour la petite histoire, nous allons suivre Maud, qui, après une agression, va devoir se retrouver sous la protection d'un garde du corps car son agresseur n'a pas dit son dernier mot et va tenter par tous les moyens de se rapprocher un peu plus chaque jours, d'elle et de son père. D'ailleurs celui ci semble cacher bien des  choses...

     Encore une fois, l'autrice réussi un roman incroyable. Je me suis fait berner comme un bleu. Je n'est rien vu venir sur le dénouement. J'en ai pourtant soupçonné du monde mais comme d'habitude, la bonne personne est passée entre les mailles de mon filet. Je suis un piètre enquêteur.


'Il supporte difficilement de la voir pleurer. Ses larmes sont comme son sang. Lorsqu'elles coulent, il saigne.'

     Les 576 pages défilent à une vitesse folles. L'écriture rythmée et l'intrigue menée tambour battant rendent ce livre hyper addictif. Les personnages sombres pour certains et mystérieux pour beaucoup vont vous rendre dingue.  Il est difficile de les cerner et de savoir le vrai du faux dans ce huis clos où chacun des personnages pourrait être l'assassin.  J'ai adoré ce roman malgré un résumé pas super alléchant.

     Pour terminer, Karine Giebel réussi encore une fois un véritable tour de force avec ce nouveau roman que tout lecteur du genre ' policier - thriller' se doit de lire. De manière générale, vous devez absolument lire du Karine Giebel. L'essayer, c'est l'adopter. 



'Le temps de l'impunité est résolu
Le temps des souffrances est venu

Macabre poème.'







     









mercredi 11 octobre 2017

Les Tuche de Marco Paulo & Falzar






  • Album: 46 pages
  • Editeur : Michel Lafon (28 septembre 2017)
  • Langue : Français
















♦ Résumé ♦

     Une famille très modeste de Bouzolles, dans le nord de la France, gagne le gros lot à la loterie et se retrouve à la tête d'une fortune colossale. 

Jeff et Cathy Tuche, leurs trois enfants et Mamy Suze nous feront vivre de nouveaux épisodes hilarants lors d'un concours de danse de Stéphanie qui rêve de devenir Miss Chaffougnard sur Berdasse ou encore à l'arrivée d'une voiture ministérielle à l'usine Billasse... 



♦ Avis ♦

     Les Tuche sont de retour, non pas dans un film, mais en bande dessinée. Et ce premier album est convainquant.

     Dans ce premier album ( j'aimerais bien un second opus ), nous suivons la vie quotidienne de la famille. Malgré une somme colossale remportée à la loterie, Jeff, Cathy, les enfants et mamie Suze n'ont absolument pas changés. Ils sont restés égale à eux même et vivent leur vie de la plus simple des façons 

     J'ai beaucoup aimé ma lecture . Les dessins sont très ressemblants aux personnages des films. On identifient rapidement qui est qui.  Le tout est très colorés et les différentes scénettes font sourires. Certaines plus d'autres évidemment.

     J'ai également aimé retrouver des répliques cultes du premier film, retranscrites ici, dans la BD. Autre point positif pour la couverture, que je trouve superbe .

     Pour conclure, cette adaptation des Tuche, est avant tout conseillée à celles et ceux qui ont adorés les films ( surtout le premier, on est d'accord ). Ensuite, si vous ne connaissez pas cette famille, cette bande dessinée est parfaite pour en faire la connaissance. En bref, une lecture agréable et drôle afin de passer un bon moment de lecture.

     Et comme qui dirait Jeff et sa famille :

UN POUR TUCHE, TUCHE POUR UN !




     
     

dimanche 8 octobre 2017

Calendar Girl - Mai de Audrey Carlan








  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Hugo Roman (4 mai 2017)
  • Collection : NEW ROMANCE














♦ Résumé ♦

Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl...
Le mois de mai est chargé en émotion.

Avant de s'envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa soeur lors d'un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s'installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle.

C'est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D'amico veut prouver qu'on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette.

En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Taï Niko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer.

Son séjour sur l'île risque de ne pas être de tout repos, d'autant qu'elle attend l'arrivée de sa soeur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.



♦ Avis ♦


     De retour avec Mia, direction Hawaï pour un nouveau job dans le mannequinat. 

     Jusqu'ici, j'avais plutôt bien apprécié les aventures de Mia sans que cela soit transcendant non plus , mais ce mois de mai, est pour l'instant celui que j'ai le moins aimé.

'Le boulot ne commence que demain, et je m’éclate déjà dans les bras de mon « The Rock » personnel.'

     
     En ce mois de mai, le job, qui d'habitude est assez bien représenté dans l'histoire, ici ne l'est pas du tout. On titille le sujet de loin car dès sa rencontre avec son cher collègue de boulot, Mia ne pensera qu'à s'envoyer en l'air tout le temps. J'ai trouvé ce tome si très sexuel par rapport aux précédents mois. Par contre, le cadre dans lequel Mia se trouve, vend du rêve. Je n'est eu qu'une envie !! Partire à Hawaï.

     La plume d'Audrey Carlan reste simple et le roman se lit très vite. J'aime bien le fait, que l'autrice n'oublie pas d'étoffer son histoire avec les autres personnages, notamment, Maddy, la sœur de Mia. Celle ci va en effet faire une annonce surprenante à Mia.


'Tu sais, un jour, un homme tombera à genoux à tes pieds et il suppliera le Ciel de te garder à ses côtés à jamais.'


     Pour terminer, ce roman ci sera vite oublié. Pas vraiment passionnant. Il m'a surtout permis d'obtenir une lecture facile dans mon objectif de lire 52 livres sur l'année. En revanche, j'aime toujours les flashbacks que l'autrice n'oublie pas de faire dans ses romans. Il est toujours intéressant de voir, que malgré les 5 mois de boulot, Mia n'en n'oublie pas certaines rencontres. Faire une série de 12 livres n'est pas chose facile, et j'espère que l'autrice saura faire preuve d'imaginations afin que les mois ne deviennent pas redondants.
J'ai aussi hâte de lire le prochain mois qui s'annonce diffèrent, et ça, c'est plutôt bien.