Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal








  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Folio (16 avril 2010)
  • Collection : Folio













♦ Résumé ♦


     «Les petits cons de la corniche. La bande. On ne sait les nommer autrement. Leur corps est incisif, leur âge dilaté entre treize en dix-sept, et c'est un seul et même âge, celui de la conquête : on détourne la joue du baiser maternel, on crache dans la soupe, on déserte la maison.» Le temps d'un été, quelques adolescents désœuvrés défient les lois de la gravitation en plongeant le long de la corniche Kennedy. Derrière ses jumelles, un commissaire, chargé de la surveillance de cette zone du littoral, les observe. Entre tolérance zéro et goût de l'interdit, les choses vont s'envenimer... Âpre et sensuelle, la magie de ce roman ne tient qu'à un fil, le fil d'une écriture sans temps morts, cristallisant tous les vertiges.



♦ Avis ♦

     J'avais déjà lu un autre roman de cette autrice, Réparer les vivants, que j'avais bien aimé. C'est pourquoi en tombant sur celui ci en occasion je n'est pas hésité. Hors là, ça ne l'a clairement pas fait;

     Heureusement, ce roman est tout petit. Uniquement 180 réelles pages. Et je viens de voir qu'un film a été adapté de ce bouquin. Je pense le regarder afin de me faire une idée de ce qu'il en est car j'ai vraiment du mal à imaginer qu'un film ait pu être adapté de ce roman tant la matière est faible.

'Les petits cons de la corniche. La bande. On ne sait les nommer autrement. Leur corps est incisif, leur âge dilaté entre 13 et 17 ans et c’est un seul et même âge, celui de la conquête.'

     Je me suis ennuyé comme pas possible. Il ne se passe strictement rien si ce n'est une bande de jeunes se retrouvant sur la fameuse corniche afin de se faire quelques poussées d'adrénaline en sautant dans l'océan. Non loin de là, un commissaire, pendu à sa paire de jumelle, surveille l'endroit du délit et va tout faire pour que la bande cesse de fréquenter la Corniche Kennedy.

'Puisque frimer, précisément, tchatcher, plonger, parader, c'est ce qu'ils font quand ils sont là, c'est ce qu'ils viennent faire, La Plate est une scène où ils s'exhibent, terrain de jeu et place des lices, puisque garçons et filles, c'est un tournoi: il s'agit de se foncer dessus, sans esquiver le rituel.'


     Ni l'histoire, ni la plume ne m'a plu. Les phrases semblent ne jamais s'arrêter. C'est long, lent et ennuyeux. Le tout manque de rythme et d'un quelque chose qui tienne le lecteur en haleine ! Cette autrice n'est, je pense, pas faite pour moi. I

     Pour terminer, ce petit roman n'a de bon que le fait d'ajouter un nouveau roman lu dans ma collection de livres FOLIO. Sinon, je ne vous conseille pas ce livre.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes voisins les Goolz : Sale nuit pour les terreurs de Gary Ghislain

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight

Après nous T1 Au commencement de Myra Eljundir