dimanche 17 janvier 2016

Jusqu'à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel







  • Poche: 604 pages
  • Editeur : Pocket (8 septembre 2011)
  • Collection : Pocket Policier

 Résumé:

 La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l'apprend aujourd'hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n'en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C'est un meurtre. Avec l'aide d'une jeune gendarme, Vincent mène l'enquête, de crevasses en chausse-trappes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n'est pas du genre à pardonner...



Avis:

Après un début difficile, il m'aura fallut une centaine de pages pour apprécier l'histoire, je dois dire que j'ai était totalement happé par ce roman jusqu'à un final palpitant.

Vincent, guide touristique, célibataire endurcit depuis que sa femme l'a quitté en laissant simplement un message sur son ordinateur vit seul en compagnie de son chien Galilée. Séducteur, il passe son temps à multiplier les aventures d'une nuit avec les femmes. Lorsque Pierre, son meilleur ami, est retrouvé mort dans le ravin, Vincent ne croit absolument pas à un simple accident tant Pierre connaissait les montagnes par coeur.
Servane, nouvelle venue à la gendarmerie de la vallée,va se lier d'amitié avec Vincent et l'aider a mener l'enquête sur la mort de Pierre. Cette enquête va les amener à découvrir des secrets bien gardés dont la découverte ne plaira pas à tout le monde et tout sera mis en œuvre pour que Vincent et Servane arrêtent de mettre leur nez dans ce qui ne les regarde pas ...

Comme je le disais plus haut, j'ai trouvé la mise en place de l'intrigue un peu longue alors que Karine Giebel m'avait habitué à entrer dans le vif du sujet quasi directement. Le début reste néanmoins important pour bien situer les lieux, les personnages ( il y en à pas mal ) et installer l'intrigue doucement mais surement.

En ce qui concerne l'intrigue justement, je l'ai trouvé hyper bien amenée, travaillée avec un suspens qui monte crescendo avec toujours ce style d'écriture fluide, addictif et prenant avec de simples adjectifs qui mettent de la tension dans l'histoire. Une tension s'installe progressivement tandis que nous découvrons à quoi seront confronté nos deux compagnons. L'histoire se déroule dans un univers montagnard magnifique qui nous en met plein la 'vue'.

On s'attache bien évidemment à Vincent au fur et à mesure que l'on apprend à le connaître. Servane quant à elle, l'est tout tout autant. Une femme entourée d'hommes... Je vous laisse imaginer que son intégration dans la caserne ne sera pas des plus simples. Ils ont tous les deux un caractère différent et pourtant une amitié sincère se créer entre eux. Ils seront présent l'un pour l'autre du début à la fin.

Pour terminer, malgré quelques clichés concernant le caractère de nos personnages, l'histoire tiens la route. Karine Giebel nous tient en haleine avec cette histoire passionnante dans un cadre envoutant qu'est la montagne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire