samedi 9 janvier 2016

Je n'étais qu'un fou de Thierry Cohen







  • Poche: 416 pages
  • Editeur : Editions 84 (1 avril 2015)
  • Collection : J'ai lu Roman


Résumé:

 «A la fin de ce roman, je serai mort.» New York, UpperEast Side. Samuel Sanderson est un écrivain célèbre et adulé qui profite de sa notoriété pour séduire ses lectrices. Mais un jour tout bascule. Samuel reçoit des messages étranges d'un inconnu qui prétend être lui dans vingt ans. L'écrivain décide de se lancer dans une enquête incroyable pour prouver à son entourage comme à lui-même qu'il n'est pas en train de sombrer dans la folie. Mais en ressortira-t-il indemne ?


Avis:

 'A la fin de ce roman, je serais mort.' Si ça c'est pas une phrase 'accroche de fou !!! Juste cela pour le résumé m'aurait suffit .

Samuel Sanderson, jeune écrivain en devenir vit simplement avec sa femme Dana et sa fille Mayane. Dana décide un jour d'envoyer le manuscrit de son mari à diverses maison d'édition, jusqu'au jour, où la bonne nouvelle arrive. Samuel verra son roman publier. Le succès est immédiat et il devient l'écrivain chouchou de ces dames. Chaque année, il doit écrire un nouveau roman et à chaque fois c'est un véritable plébiscite et il caracole en tête des ventes. Mais le succès lui monte vite à la tête et sa famille sombre. Samuel se retrouve seul avec ses lectrices avec qui il dialogue souvent via sa page facebook jusqu'à l'arrivée d'un étrange message provenant d'un homonyme disant être lui, 20 ans plus tard. De là, s'en suivra la déchéance de Samuel...

La lecture de ce roman m'aura fait passer un agréable moment, ni plus, ni moins. L'intrigue est super intéressante avec notre compagnon qui sombre dans une sorte de folie depuis l'arrivée de ce message facebook, allant lui provoquer des ennuis aussi bien au niveau professionnel , que familiale. L'intrigue est bien ficelée, on se perd avec Samuel . On ne sait plus ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas dans ce qui lui arrive. Seule la fin semble un peu tirée par les cheveux... On ne se doute de rien du début à la fin.

En ce qui concerne Samuel, je n'ai pas été plus touché que cela par ce qu'il lui arrive. Je suis resté spectateur de cette descente aux enfers. En revanche, l'écriture rythmée de l'auteur nous pousse a continuer notre lecture jusqu'à une dernière partie que j'ai trouvé bien plus haletante ou le suspens est bien présent. Il en manquait un peu pour le reste du roman.

Pour finir, j'ai bien aimé cette lecture sans forcément être super enthousiaste non plus. Il reste intéressant à lire sans qu'il soit pour autant une priorité absolue. On est dans un univers très actuel, moderne avec par exemple l'utilisation des réseaux sociaux. Certains passages m'ont rappelés une émission de Laurent Ruquier avec 'On n'est pas couché' quand notre jeune écrivain participe à une émission promo de son nouveau roman. Tous ses éléments aide à avoir une certaine proximité avec ce qu'il se passe dans ce livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire