Girlhood de Cat Clarke







  • Broché: 360 pages
  • Editeur : R-jeunes adultes (5 octobre 2017)
  • Collection : R














♦ Résumé ♦


     L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts.
J'ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m'ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu'à ce que débarque cette nouvelle fille... 
Entrez dans l'univers de Cat Clarke, la reine du thriller émotionnel !



♦ Avis ♦


     Cat Clarke est une autrice bien connue des lecteurs de la Collection R mais pour moi, Girlhood est le tout premier roman que je lis d'elle et j'ai plutôt bien aimé dans l'ensemble. La plume de l'autrice est fluide et très agréable à lire.

     Ici, nous suivons Harper qui se trouve être dans un pensionnat pour filles en compagnie de ses amies, Rowan, Ama et Lily. Toutes ont un caractère bien à elle. Mais malgré leur différences, elles sont plus proches que jamais, jusqu'à l'arrivée d'une nouvelle pensionnaire, Kirsty, qui fera une entrée fracassante et mettra à mal leur solide amitié.

'Je crois effectivement au pardon. Pour les autres. Si seulement il était aussi simple de se pardonner à soi-même.'

     J'ai aimé les différents thèmes abordés dans ce roman. L'amitié, le deuil, l’homosexualité ou encore la maladie. Cat Clarke aurait pu jouer sur le larmoyant, hors ce n'est pas cas, ou je suis passé complètement à côté, car je n'est pas été touché autant que cela aurait pu être le cas, surtout concernant l'histoire d'Harper.  

     Harper, personnage centrale de l'intrigue ne m'a pas particulièrement plu. Elle est tellement naïve. J'avais envie de la bouger pour qu'elle ouvre les yeux. Elle voit les choses mais non, elle ne réagit pas et trouve des excuses à certains comportements qui sont clairement bizarres.
     En revanche, je trouve dommage de ne pas avoir approfondit les autres personnages comme Ama et Lily car Rowan est celle qui est un peu plus présente même s'il est vrai que son personnage aurait pu être plus important encore. Elle est honnête et toujours présente pour ses amies quelque soit le problème. Je l'ai vraiment beaucoup aimé.

'La culpabilité te ronge. Te vide de ta substance et s'immisce en toi jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien d'autre qu'elle.'

     L'atmosphère devient pesante au fil des pages. L'autrice fait monter la pression petit à petit en créant des conflits dans le groupe d'amies. Je m'attendais à un final explosif mais malheureusement, ce ne fut pas le cas. Trop de bons sentiments. On n'oublie tout et on recommence. Non, c'est beaucoup trop facile. Il y avait matière à faire une fin qui pète dans tout les sens avec des embrouilles, des cris, des pleurs, un crêpage de chignon et des vérités qui font mal ! Dommage, Cat Clarke a choisit la simplicité.

     Girlhood reste un très bon roman à lire, qui nous montre que l'amitié, aussi forte soit elle, peut rompre à tout moment à cause d'un élément perturbateur. 





     

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight

Après nous T1 Au commencement de Myra Eljundir

A un fil de Rainbow Rowell