Les porteurs T1 de Cat Kueva




  • Broché: 250 pages
  • Editeur : Thierry Magnier (5 avril 2017)
  • Langue : Français





♦ Résumé ♦


     Gaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'Etat les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d'Etat, et bien entendu d'amour. Ce premier roman est le premier volume d'une trilogie.





♦ Avis ♦


     J'ai connu ce roman et l'autrice par la même occasion, grâce à bookstagram et plus précisément grâce à Jordy_reads_books. Il a su me convaincre de me plonger dans ce roman. Entre mensonges et manipulations, entrez dans le monde de Cat Kueva.

     J'ai beaucoup apprécié ma lecture. Ce premier opus ce démarque des autres romans YA de part l'originalité de l'histoire. Je trouve très intéressant l'idée de départ. On se retrouve en compagnie d'individus naissant hermaphrodites. A l'âge de 16 ans, il faut choisir ! Homme ou femme ! Jusque là tout va bien. Mais, pensez bien qu'il y a forcément un 'mais'. Et c'est là, que ceux que l'on surnomme Les Porteurs font leur apparitions. Ce sont les personnes qui ne peuvent devenir ni l'un ni l'autre pendant un laps de temps très important. Notre héros principal, Matt, en fera les frais. Son destin semblait tout tracé mais cette révélation remettra tout en questions. 

'J’étais entouré de chercheurs. Gaëlle cherchait des solutions, Lou cherchait des preuves et quant à moi, je cherchais surtout à ce qu’on me fiche la paix. Le résultat n’était pas très probant'

     L'intrigue est intéressante, plutôt complexe et bien menée même s'il manque clairement de rebondissements et d'un petit quelque chose afin de nous tenir en haleine encore plus. 
Heureusement, les personnages, comme Matt et son ami Flo m'ont beaucoup plu et m'ont permis d’apprécier ma lecture. Ils vivent le fait de choisir de sexe de façon complètement différente. L'un est sûr de son choix quand l'autre est perdu. Un choix s'impose mais il n'est pas vraiment prêt.  

     La plume est agréable sans être addictive. Le tout se lit très vite avec des chapitres courts et des points de vues différents.  Je lirai bien entendu le second tome et j'espère que celui ci sera plus rythmé avec des révélations aux questions qui restent en suspend à la fin du tome 1.

'C'est comme si je devais me définir en permanence, afficher mon sexe dans chaque détail. Ma façon de m'asseoir, ma coupe de cheveux, le fait de toucher ou pas les gens qui m'entourent. Tout prend du sens. C'est épuisant...'

     Pour finir, Les porteurs est un bon roman jeunesse original et intéressant qui a tout les ingrédients pour devenir une très bonne trilogie abondant des thèmes tous plus fort les uns que les autres. 
J'espère que le second opus sera plus propice aux révélations. Dernier point 'positif', cette trilogie est française et rien que pour ça, elle mérite que vous y jetiez un œil.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight

Après nous T1 Au commencement de Myra Eljundir

A un fil de Rainbow Rowell