A la place du mort de Paul Baldenberger







  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Folio (11 janvier 2018)
  • Collection : Folio













♦ Résumé ♦


     David, douze ans, attend Nina devant l'aumônerie. Un homme armé se gare devant lui et le force à s'installer dans sa Peugeot bleue. Il ne relâchera David que trois heures plus tard. Trois heures dans la tête de cet enfant qui fera tout pour survivre. Entremêlés à ces heures obscures, les fragments de sa vie d'adulte et de son enfance à l'ombre d'un frère absent : une banlieue tranquille au mitan des années 1980, des voyages lointains et des amours lumineuses pour tromper le vertige.





♦ Avis ♦


     J'ai beaucoup apprécié ma lecture dans son ensemble. J'ai par contre été surpris du sujet traité dans ce roman. Je ne m'attendais pas à cela. Ce roman de Paul Baldenberger raconte l'histoire du viol du jeune David survenu à l'âge de douze ans..

'Le temps bouscule tout, dérange tout, détruit tout. Il est le grand corrupteur et les taches de rouille qu'il disperse avec générosité et constance finissent toujours par se voir, par grignoter tous les aciers de nos souvenirs, même les mieux trempés, les plus résistants, ceux qu'on croyait incorruptibles.'

     Sujet dur à traiter et l'auteur s'en sort plutôt bien sans tomber dans trop de descriptions. Il dit les choses de façon claire sans tomber dans la vulgarité. En revanche l'auteur nous perd dans son récit car on passe du présent au passé en passant par le futur.
Ce n'est pas inintéressant en soit mais la coupure entre le sujet principal et les flash-backs se font en plein texte et j'avoue avoir était parfois perdu même si j'ai aimé comprendre comment il a surmonté ce viol. Ce que celui-ci a provoqué dans sa vie passé et présente. A la place du mort et un condensé d'émotions et tout est finalement important dans ce récit  pour mieux comprendre ce qu'est devenu David.

     La construction du roman se fait autour du viol. Le personnage nous raconte ce passage de sa vie s'étant déroulé 30 auparavant. Il nous décrit ce qu'il espérait de sa vie. Ce qu'aurait pu être sa vie et ce qu'est réellement sa vie. Ce viol a chamboulé dans tout les sens du terme, sa vie.

'L'espoir, la part d'éternité, c'est le non intérieur que nous opposons à la fatalité et à la tragédie.'

     Outre le fait de se perdre un peu dans les allers retours entre le présent et le passé, le roman se lit très vite avec une plume agréable à lire et une fin toute en émotion.

     Pour finir, je remercie Babelio et Folio Livres pour l'envoi de ce roman qui aura su marquer mon esprit.







   




tous les livres sur Babelio.com

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes voisins les Goolz : Sale nuit pour les terreurs de Gary Ghislain

Outliers T1 - Les anomalies de Kimberly McCreight

Après nous T1 Au commencement de Myra Eljundir