lundi 27 février 2017

Invisibilité de Andrea Cremer & David Levithan






  • Broché: 430 pages
  • Editeur : Michel Lafon (11 juin 2015)
  • Langue : Français





















 


      Stephen est un fantôme qui n'a jamais eu à mourir. Né invisible, en grande partie immatériel, il n'a jamais été vu par personne, pas même par sa propre mère. Et depuis le décès de cette dernière, l'adolescent vit seul. Aussi, lorsque Elizabeth emménage dans son immeuble, et qu'à sa grande surprise elle peut le voir, sa vie change du tout au tout. Car Stephen n'est pas un mutant ou une créature magique : il est maudit. Mais pour lever la malédiction, le jeune garçon devra à tout prix découvrir d'où elle provient et qui l'a proférée. Et chaque seconde compte, car depuis qu'il a rencontré Elizabeth, le maléfice se renforce, et Stephen pourrait bien se volatiliser à jamais.




 


     Après plus d'une année dans ma PAL, je me suis enfin décidè à sortir INVISIBILITE. Mais contre toute attente ce roman est une déception.

      Dommage que ce roman, malgré une intrigue intéressante ne tienne pas la route sur tout le roman. Cela démarrait bien mais petit à petit l'histoire prend l'eau. Heureusement, les personnages sont hyper attachants et on prend plaisir à les suivre dans leur aventure afin de découvrir comment briser le sort qui a été jeté sur Stephen, qui est invisible pour tout le monde sauf pour Elisabeth sa nouvelle voisine. Aidé du frère de celle ci, nos jeunes amis vont devoir tout mettre en œuvre afin de découvrir toute la vérité sur cette invisibilité.

     L'histoire écrite à 4 mains, fait alterner les chapitres entre Stephen et Elisabeth. Le style est agréable, fluide est plutôt accrocheur mais malheureusement la fin du roman nous laisse sur notre faim. Je dirais même que j'ai été frustré par ce final. Je m'attendais clairement à autre chose et j'ai eu la sensation d'avoir perdu mon temps avec ce livre d'où la déception.

     Les avis concernant ce roman sont loin d'être élogieux et je ne vous conseil pas particulièrement de vous plonger dans cette histoire. Après, chacun est libre de ce faire son propre avis...


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire