mardi 2 février 2016

Paris est une fête de Ernest Hemingway



  • Poche: 352 pages
  • Editeur : Folio; Édition : édition revue et augmentée (6 septembre 2012)
  • Collection : Folio



Résumé:


 Au cours de l’été 1957, Hemingway commença à travailler sur les «Vignettes parisiennes», comme il appelait alors Paris est une fête. Il y travailla à Cuba et à Ketchum, et emporta même le manuscrit avec lui en Espagne pendant l’été 59, puis à Paris, à l’automne de cette même année. Le livre, qui resta inachevé, fut publié de manière posthume en 1964. Pendant les trois années, ou presque, qui s’écoulent entre la mort de l’auteur et la première publication, le manuscrit subit d’importants amendements de la main des éditeurs. Se trouve aujourd’hui restitué et présenté pour la première fois le texte manuscrit original tel qu’il était au moment de la mort de l’écrivain en 1961. Ainsi, «Le poisson-pilote et les riches», l’un des textes les plus personnels et intéressants, retrouve ici ces passages, supprimés par les premiers éditeurs, dans lesquels Hemingway assume la responsabilité d'une rupture amoureuse, exprime ses remords ou encore parle de «l’incroyable bonheur» qu’il connut avec Pauline, sa deuxième épouse. Quant à «Nada y pues nada», autre texte inédit et capital, écrit en trois jours en 1961, il est le reflet de l’état d’esprit de l’écrivain au moment de la rédaction, trois semaines seulement avant une tentative de suicide. Hemingway y déclare qu’il était né pour écrire, qu’il «avait écrit et qu’il écrirait encore»...


Avis:


Dans Paris est une fête, Ernest Hemingway nous raconte son Paris à l'époque où il y a vécu. A travers diverses 'vignettes', il nous fait découvrir son environnement, ses amitiés ou encore ses amours. Il nous y expose sa vie qui fut dure économiquement, entouré de sa femme et de leur enfant.

J'ai bien apprécié découvrir ce roman et par la même occasion l’auteur qu'est Ernest Hemingway. Je m'attendais à y découvrir une écriture plutôt ancienne hors non l'écriture est belle, il se lit très facilement et les vignettes sont presque toutes intéressantes à lire hormis une ou deux qui m'ont un peu ennuyées ! Je regrette seulement de ne pas y découvrir le tout Paris de cette époque car les vignettes se déroulent plus ou moins dans le même secteur.

Ce livre m'a donné envie de découvrir un peu plus l’œuvre de Ernest Hemingway. Ce livre est d'ailleurs à lire pour se plonger dans le Paris des années folles !

Je terminerais cette petite chronique par une citation du livre :

"Si vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire