vendredi 31 mars 2017

Un zombie dans ma maison de Véronique Cauchy & Annabelle Gormand






  • Poche: 48 pages
  • Tranche d'âges: 6 - 9 années
  • Editeur : Kilowatt (9 janvier 2017)
  • Collection : Les Kapoches












 

     L'arrivée d'un ordinateur dans la famille Cubichou est une révolution ! Julien ne peut plus se passer d'internet, des réseaux sociaux, des blogs et de ses nouveaux "amis". Encore faut-il savoir qui se cache derrière l'écran.




 

      Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions KILOWATT pour l'envoi de ce petit livre pour la masse critique Babélio.

     Ce petit roman, destiné aux jeunes lecteurs, est fort intéressant par son thème abordé, internet. Nous avons tous internet et tentons au mieux de protéger les enfants des dangers que comporte ce fascinant réseau qui nous permet de discuter, de partager et même de rencontrer. 

     Ici, nous sommes dans la peau d'un jeune garçon qui va se rendre compte que l'ordinateur et internet mettent en péril la relation avec son grand frère qui pour ses 14 ans a eu l'heureuse surprise d'avoir - justement - un ordinateur. Mais peut on tout écrire sur internet sans que cela ait des répercussions ? Pas sûr. Et Julien, l'aîné va en faire les frais.

     J'ai beaucoup aimé ce roman qui aborde un sujet très actuel et qui nous concerne tous et encore plus les jeunes utilisateurs surfant sur le net. La dépendance, la solitude ou encore l'addiction sont abordés ici avec le point de vu d'un enfant sur ce que peut provoquer une phrase posté sur un blog ou un réseau social avec les conséquences qui vont avec. 

     Les illustrations sont simples mais utiles car elles permettent selon moi, une meilleure identification aux personnages pour le lecteur. 

     Pour terminer, ce bouquin à l'écriture agréable et facile est à lire car il est utile. Je ferais lire cet ouvrage aux enfants de mon entourage pour obtenir leur avis sur le sujet. Un bouquin qui pousse à réfléchir.
Je note qu'il est juste dommage de ne pas avoir su donner un peu de positivité en ce qui concerne internet car il y a également du bon dans le progrès.



    




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire