lundi 13 juin 2016

Le coma des mortels de Maxime Chattam






  • Broché: 388 pages
  • Editeur : Editions Albin Michel (1 juin 2016)
  • Collection : LITT.GENERALE










Résumé

      Qui est Pierre ? Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre?Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ? Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui. Et rarement de mort naturelle.Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.


Avis

      Maxime Chattam est de retour avec un nouveau roman qui n'est PAS un thriller mais un roman à l'humour noir avec un personnage qui peu paraître antipathique pour certaines personnes.

     J'avais plutôt été déçu par son précédent roman ' Que ta volonté soit faite' et après avoir survolé quelques avis concernant 'Le coma des mortels' je vous avoue avoir eu quelques frayeurs avant de me lancer dans ma lecture tant certains avis sont vraiment négatifs quand d'autres sont totalement positifs ce qui en fait un roman qui ne laisse personne de marbre.

     Pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette histoire, certes, différente de ce que l'on connait de Maxime Chattam mais ce 'nouveau' style lui va très bien. Oubliez ce que vous connaissaient de lui avec ses précédents livres pour vous plonger dans ce 'NOUVEAU' Chattam. Dans celui-ci, nous suivons Pierre, accusé de meurtre sur une jeune femme, que nous retrouvons lors de son interrogatoire. A partir de là, Pierre va nous raconter sa vie, ses rencontres ( des personnages plutôt intéressants ), ses réflexions philosophiques, son travail, ses envies, le tout saupoudré d'humour, de chapitres courts et d'une plume addictive.

     Pour l'intrigue, je ne peux pas en dire grand chose, de peur de trop en dire et de vous gâcher le plaisir. Le personnage de Pierre est très intéressant, bien travaillé qui deviendrait presque attachant s'il ne semblait pas aussi étrange dans  sa façon d'être et par moment de penser. L'utilisation du 'je' nous permet de se sentir encore plus présent dans la tête de Pierre.  En revanche, la fin est assez, voir trop prévisible, même si l'auteur ajoute une précision surprenante au pourquoi du comment. Du grand Chattam.

     Pour finir, ce roman est une réussite. Maxime Chattam prend des risques et sort de ce qu'il sait faire de mieux avec les thrillers. Beaucoup seront déroutés, d'autres vont adorés tandis que d'autres crieront au scandales... Partez dans ce bouquin en oubliant Chattam pour apprécier l'histoire. Vous ne serez pas déçus malgré ici et là, quelques longueurs qui plombe un peu le rythme.

    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire